83 / 100
Temps de lecture : 5 minutes
Hotep est un mot originaire de l’Egypte antique (Kemet or KMT) qui se traduit par être en paix. Le mot fait également référence à une offrande présentée rituellement à une divinité ou à une personne décédée, à qui l’on souhaite d’être dans la grâce, dans la paix du repos éternel.

Que signifie l’expression Hotep ?

Selon le site Urbandictionary.com, Hotep signifie en égyptien ancien : paixêtre en paix, venir en paix ou encore : que la paix soit avec toi. L’expression hotep renvoie généralement aux notions de paix, de joie, de félicité et de contentement. C’est ainsi que certains interprètent le concept hotep comme le résultat d’une action en harmonie avec la Maat : l’ordre et de l’harmonie cosmique, la justice dans l’Univers.

Parfois synonyme de what’s good ?, quoi de neuf ?, comment allez-vous ?, selon le contexte, il sert aussi de formule de salutation. C’est donc une salutation, une intention commune à plusieurs peuples, à plusieurs cultures et à plusieurs continent à la fois. Elle n’est donc pas exclusive à un continent encore moins à un groupe appelé.

Ailleurs sur le Web : Que veut dire « Hotep » ?

Hotep : portée de l’expression

Hotep’ peut être utilisé soit comme nom lorsqu’il est utilisé pour désigner une personne «pro-noire», c’est-à-dire «afro-centriste». Soit comme un adjectif lorsqu’il est utilisé pour qualifier cet individu : un hotep. Être hotep, selon mes recherches, c’est être en paix avec soi-même, avec les autres et en harmonie avec l’ordre cosmique et l’univers qui nous entoure.

Hotep était aussi le nom de certains des plus grands pharaons d’égyptiens ainsi qu plusieurs dignitaires de l’Égypte antique. On peut citer Amenhotep et Imhotep.

Hotep, Pharaon et les dignitaires dans l’Egypte antique

Buste d'Amenhotep III au British Museum

Buste d’Amenhotep III, fils de Thoutmôsis IV au British Museum (Londres, Royaume-Uni).

Le concept Hotep devait être très important dans la civilisation égyptienne. Ceci est dû à la place prépondérante de la Maat, de la Justice, le l’ordre cosmique, et de l’harmonie incarnée sur terre par pharaon.

A l’image d’Imhotep, dont le nom signifie « celui qui vient en paix », est un personnage historique de l’Égypte antique. Homme aux multiples talents, Imhotep fut un ministre et conseiller de Pharaon, architecte et également médecin et philosophe.

Aussi, nombre de pharaons de plusieurs dynasties, des ministres, des conseillers, des dignitaires et administrateurs ont porté l’expression Hotep dans leur nom.

Quelques exemples de pharaons et dignitaires ayant porté hotep dans leur nom

  • Mentuhotep I à Mentuhotep VI (de la 11ième à la 16ième dynastie)
  • Hotepibre (13ième dynastie)
  • Sobekhotep I à Sobekhotep VIII (de la 13ième à 16ième dynastie)
  • Neferhotep I, II et Neferhotep III (de la 13ième à la 16ième dynastie)
  • Rahotep (17ième dynastie)
  • Amenhotep I à Amenhotep IV, connu plus tard sous le nom d’Akhenaton (18ième dynastie)
  • Imhotep (Vizir de la 3ième dynastie)
  • Ptahhotep (Vizir de la 5ieme dynastie)

Usage du terme Hotep dans la culture populaire

L’usage de l’expression hotep dans la culture populaire, notamment comme formule de salutation, est une forme de récupération des mouvements afro-centristes ainsi que les black nationalismes de la fin du XXe siècle, influencés par l’hypothèse que l’Égypte pharaonique était une civilisation noire.

En effet, le mouvement afrocentriste considèrent l’Égypte ancienne comme la source de la culture africaine. D’où l’adoption du terme hotep.

Pour rappel, l’hypothèse de l’Égypte pharaonique noire stipule que l’Égypte ancienne (Égypte antique), était une civilisation à prédominance noire. Les défenseurs de cette théorie mettent l’accent sur les liens forts entre le développement de la civilisation égyptienne pharaonique autour de la vallée du Nil et les cultures de l’Afrique noire subsaharienne. Le terme Hotep est donc souvent utilisé par les kamites (ou kémites),  dans les milieux afros-américains et francophones en Europe.

Depuis les années 1990, un Hotep est utilisé pour désigner un partisan du black nationalisme, souvent qualifiés de radical, fanatique, conspirationniste et adepte des théories du complot.

Buste d'Amenhotep III

Le buste d’Amenhotep III, fils de Thoutmôsis IV.

De nos jours, le mot « Hotep » est un Buzzword, qui bénéficie d’une sorte d’effet de mode auprès de la jeunesse africaine et afro-descendante sur les réseaux sociaux (Facebook ou Twitter) ou encore sur les plateformes de partage de vidéos comme Youtube.

Plus qu’une simple expression de salutations, une philosophie

L’expression hotep va au delà d’une simple expression ou d’un effet de mode. C’est un concept, une philosophie, une spiritualité et même une vision du monde.

Selon le site Hotep Nation :

« Etre Hotep c'est être responsable de soi. Ne pas vivre en victime. Ne pas avoir une mentalité d’opprimé. Mener une vie saine. Soutenir l’économie noire, être responsable de soi et de sa famille. Ce sont les éléments-clés qui constituent le cœur du… Cliquez pour tweeter

Pour les Hoteps comme ceux d’Hotep Nation, il s’agit de revenir aux sources, aux racines africaines, de promouvoir des valeurs forte autour de l’individu, de la famille et de la communauté : la fierté et l’amour de soi, la noblesse d’Esprit, le sens de l’honneur. D’honorer la mémoire des ancêtres et de transmettre ces valeurs de générations en des générations.

Étiquettes, polémiques et connotations

Les Hoteps sont souvent accusées d’être des black suprématistes, des extrémistes, des complotistes, des misogynes et sexistes – Des homophobes voire des personnes racistes.

Damon Young du Webzine The Root (voir vidéo-ci-dessous), définit hotep comme ceci :
“Un Hotep est une personne qui est soit une parodie désobligeante de l’Afro-centricité, soit fort remarquablement, bruyamment et odieusement pro-black mais qui somme toutes, anti-progressiste (contre le progrès).“ Cliquez pour tweeter

Hotep c’est quoi au juste ? Deux (2) vidéos pour comprendre :

Ci-dessous, deux vidéos, 2 compréhensions différentes du concept. Une première vidéo courte, directe et sans concession. L’autre plus longue, plus documentée et avec plusieurs intervenants. Il est toujours bons de confronter les points de vue pour se faire sa propre opinion. Je vous invite à visionner les deux vidéos.
What is Hotep? | A Very Smart Brotha Explains

What Is Hotep? Meet The Black American Ankh-Right

 

Conclusion :

Originaire d’Egypte,  l’expression hotep renvoie à l’origine à la paix, à l’harmonie avec soi et avec tout ce qui nous entoure.

Chargé des sentiments les plus nobles qui soient dans l’Égypte ancienne et dans d’autres cultures, le concept Hotep revêt dans nos “temps modernes” une signification autre. Des voix critiques ont commencé à utiliser hotep comme une insulte. C’est ainsi que l’on s’en sert pour dénigrer, se moquer ou disqualifier quelqu’un en le qualifiant d’illuminé, d’arriéré et d’anti-progressiste (contre le progrès).

Un Hotep ne serait plus un homme de paix. Mais un être radical, un black suprématiste, extrémiste, sexiste, misogynes, homophobe et voire raciste. L’on confond ainsi un concept au contenu très noble, avec un comportement individuel, marginal, isolé mais parfois “borderline” d’un individu complexé à l’attitude victimaire.

D’après mes recherches, mon ressenti est le suivant : les Hoteps sincères et authentiques ont des aspirations et des attentes qui ne sont pas si différentes des celle de toute personne humaine. C’est besoin de respect de soi, de reconnaissance, de dignité, de solidarité et d’humanité. Les Hoteps revendiquent un retour à leurs racines africaines. Ils veulent être pleinement eux-mêmes, en accord avec leur spiritualité.

Il s’agit de revenir aux valeurs avec la famille comme fondement. Où les femmes sont fortes, courageuses, entreprenantes, protectrices et protégées. Et où les hommes sont forts, hétérosexuels et courageux.

Après des siècles d’esclavage et de colonisation, il y a un besoin légitime, individuel et communautaire, au sein d’une jeunesse afro-descente consciente, de dénouer les liens d’une longue entreprise d’alliénation, d’affirmation de soi et d’indépendance. Une indépendance personnelle et communautaire, spirituelle, culturelle, économique et financière. Maintenant, entre la belle théorie et la pratique, il y a forcément un faussé et des dérives.

Autres sources :

Je remercie toutes celles et ceux qui, par leur publications et leurs contributions m’ont permis de rédiger, de documenter et de partager cet article. Ils se reconnaîtront.

83 / 100